Vendredi 12 juin : notre dernier jour en Val de Loire !


Une matinée sous la pluie mais à l’abri, puisque nous visitons le cadre Noir de Saumur : l’ENE, Ecole Nationale d’Equitation. Nous découvrons ici tous les métiers exercés dans cette école : écuyer, palefrenier-soigneur, maréchal-ferrant, vétérinaire, sellier. 
Vue sur les écuries et une carrière

Que vous dire sur l’Ecuyer ? Ce sont les professeurs des futurs moniteurs d’équitation. Ils doivent monter tous les jours plusieurs chevaux, et ils assurent les spectacles de gala en France, en Europe et même en Asie.


Dans le grand manège à  l' entraînement des écuyers





Le Palefrenier-soigneur prend soin des chevaux en lui donnant sa nourriture (avoine, foin, granulés et 40 à 60 litres d’eau par jour). Ils sont nombreux car l’école possède 350 chevaux qui  possèdent chacun un box dans l’écurie avec une plaque nominative.
Une petite caresse en passant !

Dans les écuries avec notre guide Chantal


Le maréchal-ferrant se charge de limer les sabots, remplacer les fers, ils sont 7 en tout : chaque cheval a des fers différents, comme nous pour les pointures de chaussures ! Ils peuvent être en aluminium ou en fer selon l’activité du cheval.






Le vétérinaire étant en soin, nous n’avons pas pu le rencontrer !

Dans la sellerie, nous avons découvert les selles pour les galas différentes de celles des concours d’obstacles !


L'après-midi, direction Louresse-Rochemenier sous le crachin angevin !
Une visite des fermes troglodytiques creusées dans le falun (roche sableuse de cette région) où la température intérieure oscille de 5 à 12 degrés selon les saisons. Elles ont été construites par les paysans au cours du Moyen-Age car moins coûteuses qu’une habitation en pierre à la surface et habitées jusqu’en 1962 …





Connaissez-vous la différence entre « troglodytes » et « troglodytiques » ? Le premier est le nom commun, l’habitant de ces habitations si particulières et l’autre l’adjectif qui qualifie ces maisons.

Refrain créé et chanté pendant notre séjour sur l’air « des sardines » de Patrick Sébastien
Qu’est-ce que c’est joli au bord de cette Loire ?
Chantent les élèves, chantent les élèves (bis)

Châteaux et jardins , on est avec tous les copains !